ACSP MULHOUSE
BP 1403 - 68071 MULHOUSE CEDEX
03.89.09.21.50
 
 

Tarif

Timbre ACS en vigueur
   - 20 € personnel et retraité PSA

   - 45 € personne extérieure
              +
une participation pour les vins dégustés et les frais d'animation

 
 
Calendrier des animations 2020
14 / 01 / 2020
Assemblée Générale
21 / 01 / 2020
Rouge de Provence
18 /02 / 2020
Horizontale du Roussillon
17 / 03 / 2020
Le Châteauneuf du Pape en blanc
14 / 04 / 2020
Mets et vins
12 / 05 / 2020
Les vins de Croatie
09 / 06 / 2020
Les Maury
07 / 07 / 2020
Tutti frutti de vins d'Alsace
+ Cochons rôti  
15 / 09 / 2020
Le Marathon du Médoc
(Horizontale 2014)
13 / 10 / 2020
Les vins du Commonwealth
10 / 11 / 2020
Vins du Moyen Age
08 / 12 / 2020
Les Liquoreux
 
 
Autres animations
 
Sortie Restaurant
 
Visite de l'INRA (en semaine)
 

 
 
 

Activités

Activités       
- Séances de dégustation de vins.
- Séances
de dégustation mets et vins
- Sorties dans le vignoble
- Sortie restaurant oeno-gastronomiques.

Lieux              
Bungalow de l’ACS

Horaires       
Les mardis 1 fois par mois
     de 16 h 30 à 19 h 00

 

Contacts

Présidente :          
  Gisèle BEHREND     Tél :
06 95 91 97 63 
Trésorier :
  Paul MARTIN            Tél :
06 73 61 57 72

Secrétaire :
  Danielle WERNER   Tél :
06 09 50 39 57
mail : werner_danielle@orange.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
smiley_
 
MARDI
21
JANVIER
2020
Rouge de ¨Provence
de 16h30 à 19h00
 
 
 
 
Mardi 10 décembre
2019
 
 
Les Côtes de Nuits
 
 
Animée par André ROTH
 
  
de 16h30 à 19h00 
au Bungalow de l'ACSP
 
 
 
La renommée des appellations de la Côte de Nuits n’est plus à faire. Certains auteurs ont même surnommé ce terroir d’exception les « Champs-Elysées de la Bourgogne »…
Ce pseudonyme raffiné s’explique aussi par la réalité du terrain. Entre Dijon et Corgoloin, les vignes poussent sur une étroite bande de coteaux. Celle-ci s'étire sur vingt kilomètres de long et est parfois large de deux à trois cents mètres seulement ! Cette région viticole est ainsi le paradis du Pinot Noir, qui engendre la plupart des Grands Crus de Bourgogne.
  1. Clos de Chapitre, Fixin 1er cru 2012 Louis Jadot
  2. Chambolle – Musigny 2011 Louis Jadot
  3. Gevrey - Chambertin Vieilles vignes 2012 Joseph Faiveley
  4. Vosne Romanée 1er cru Les Suchots 2012 Domaine de l'Arlot
  5. Clos Vougeot Grand cru 2013 Jérome Chezeaux
  6. Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Pruliers 2014 Domaine Lucien Boillot

 
 
Prix de la séance : 15,00 €uros
 
Les inscriptions sont à effectuer par téléphone ou par courriel auprès des membres du Comité
 
 
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
La Lombardie …..
 
Ah !!!   l'AccademiaCarrara de Bergame, le somptueux PalazzoTe à Mantoue, les luthiers à tous les coins de rues de Crémone ou encore les riches villas autour du Lac de Garde sans oublier le circuit automobile de Monza
 
La Lombardie, ce sont tous les arts dans un mouchoir de poche: la peinture, la sculpture, l'architecture, la musique et aussi .....
 
 
l'art du vin
 
Avec ces magnifiques vignobles autour de Brescia, de Bergame et du Lac de Garde et ces cépages propres à la région aux doux noms de
Tubiana, Marzemino
Gropello
Moscato di scanzo
Barbera
ou Nebbiolo
 
Comment ne pas être tenté ?
 
Alors on a franchi la porte d'un caviste, et …. on est reparti avec un échantillon de vins
Des blancs tel ….
  • CeLUGANA 2018 produit par Alberto et Mauro Zenegaglia
    • 100% Turbiana, d'un beau jaune pâle avec des reflets verts, développant des arômes de fleurs blanches. Quelle vivacité ! très fin, très agréable
  • Ce Lucelio 2017de Eligio Magri Un vin sec
    • 100% Muscat jaune, d'un jaune brillant, avec de belles larmes. Une explosion de muscat
  • Ou ce MELARDO 2017 un Valcalepio Bianco de Il Cipresso
    • Un assemblage de Pinot Blanc, de Pinot Gris  et de Chardonnay avec des arômes d'acacia. Suave …      On l'imagine en apéritif par une belle journée d'été.
 
Et des rouges ….
 
  • Il y a ce J. Henri Dunant 2015 du Domaine Selva Capuzza et du nom du fondateur de la Croix Rouge
    • Que des cépages typiques de Lombardie : Marzemino, Gropello,Sangiovese et Barbera
      • Au couleur rouge cerise noire, épais avec des notes d'épices douces, une attaque en bouche souple et franche mais avec un final un peu réducteur. De quoi nous laisser dubitatif.
Etait-ce déjà ce vin qui était servi aux blessés de la bataille de Solferino ?
  • Puis ce BEANA 2016 produit par Monte Cicogna
    • Un 100% Groppello Gentile,
      • D'un rouge profond, grenat, aux notes de confitures de mûres. On pourrait le résumer en un seul mot : rustique
  • Et ce Cardinale de Toma 
    • Un assemblage de Merlot, Cabernet Sauvignon Et Moscato di Scanzo (cépage autochtone)
      • D'un rouge cerise noire, il dégage des notes animales que l'on retrouve en bouche. On a beau l'aérer, cette réduction ne disparait pas complétement. Dommage
  • Enfin il y a ce CURTEFRANCA 2012 de Ca' del Bosco
    • Un assemblage aussi : Merlot, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Barbera et Nebbiolo,
      • D'un beau noir, bien dense, au nez très frais et fruité à l'attaque franche et un équilibre exceptionnel. Quel magnifique vin !
 
 
 
 


Ah ! La Lombardie ….. ça vaut le détour
GB
______________________________________________________________________________________________________________
 
Bonjour à vous tous !
 
 Comme vous me suivez depuis pas mal de temps, vous n’êtes plus sans savoir que tous les ans, la section œnologie participe aux challenges intersites. J’ai chaque fois partagé nos belles aventures avec vous (Sochaux, Rennes, Charleville-Mézières et Metz-Trémery l’année dernière).
 
Cette année, ce beau moment s’est passé en Alsace, donc nous avons eu le plaisir d’organiser cet évènement.L’ensemble du comité est sur le pont depuis quelques mois, Gisèle notre présidente, en tête, toujours à l’écoute des bonnes idées et ne reculant devant aucun effort pour pouvoir les concrétiser.
Après la visite de plusieurs caves et vignerons, notre choix s’est porté sur la

Maison CATTIN à VOEGTLINGSHOFFEN

pour des raisons logistiques car très peu de viticulteurs peuvent accepter des groupes d’environ 60 personnes. Mais pas seulement….Lors de notre première visite, nous avons été immédiatement conquises par la beauté du site, l’accueil chaleureux et l’écoute de Gilles ACKER qui nous a accompagné tout au long de l’organisation.

Le 19 octobre 2019,  le comité presque au complet est présent à 14 heures afin d’accueillir les sites participant :
- Charleville-Mézières,
- Caen,
- Vesoul,
- Metz-Trémery,
- Oxygène,
- Poissy,
- Sochaux
- ainsi que l’équipe de Mulhouse.

Nos conjoints Fred et Jean-Paul nous sont d’une aide précieuse pour les dernières mises en place, pour renseigner et orienter les participants, nous sommes 57 personnes en tout.
 
15 heures, tout le monde est là, certains après un long voyage, d’autres ont logé dans la région, souvent leur choix s’étant porté sur l’un de nos "plus beaux villages de France" Eguisheim, Riquewihr…
Début du programme… enfin, ce que nous avions prévu : visite de la cave puis visite de la vigne.
Là, un invité pas trop désiré a modifié un peu la donne : St Pierre a décidé d’ouvrir les vannes célestes, il pleut à verse ; nos visiteurs sont certes bien équipés mais impossible de leur montrer le moindre cep de vigne sans les voir revenir trempés au point de faire des flaques d’eau dans la magnifique salle prévue pour la suite du programme.
 

Qu’à cela ne tienne ….
Nous passons à la suite, dégustation à l’aveugle de 3 vins :
- Riesling,
- Pinot Gris -
- Gewurztraminer.

Belle concentration des participants, tout le monde hume, regarde, scrute la couleur mais tout le monde hésite, surtout entre le premier et le deuxième vin…. Allez, on met une croix, il faut bien rendre la copie …
Notre cher animateur André Roth annonce les résultats avec toutes les explications, il parle des vins comme de chefs d’œuvre, ce qui fait l’admiration des participants, certains nous envient d’avoir un aussi bon professeur !!! Oui, mais notre André, on le garde !!!
 
Puis vient le quizz ; voyons voir si tout le monde a bien écouté les explications de Gilles Acker et de son collègue lors de la visite de la cave : 12 questions dont une subsidiaire afin de départager les éventuels exæquos.
Tout le monde planche … Eh oui, elles sont belles les coupes et surtout si on en rapporte une à la maison !
Au bout d’une demi-heure, nous ramassons les copies  puis donnons quartier libre jusqu’à l’apéritif afin que chacun puisse visiter le site,  la boutique mais également une exposition de peinture de l’artiste Sophie BRUGGER qui était sur place et pouvait parler de ses œuvres.
19 Heures, c’est l’apéro !
Tout le monde se retrouve autour du bar. Un crémant de la Maison CATTIN est servi, accompagné, Alsace oblige, de bretzels et de kougelhopfs salés … Il faut bien faire connaître notre belle gastronomie ! Certains ne connaissaient que le kougelhopf sucré, d’autres trouvaient les petits cœurs salés et croquants (les bretzels) très mignons.
Monsieur Joseph CATTIN nous fait l’honneur d’une visite surprise pour nous saluer,  nous raconter les débuts de la Maison CATTIN, exposer le fonctionnement de son entreprise, ses projets très ambitieux et sa volonté de "décocaliser" le pays ! Non, non, je ne me suis pas trompée les amis, c’est bien le terme qu’il a employé pour nous dire qu’il ne supporte pas de voir quelqu’un manger en buvant un coca …. Comme il a raison !!! Quand on mange quelque chose de bon, on boit du vin, certes avec modération …. Ou éventuellement de l’eau, peut-être un peu ….
20 heures : Oeno-cocktail dinatoire.
Un superbe buffet est dressé par la Maison SIMON de STAFFELFELDEN. 3 vins accompagnent knacks miniatures, mini cheeseburgers et autres tartines de saumon fumé ou de Ricotta tout comme un jambon Serrano découpé sur place : pinot blanc, pinot noir et gewurztraminer.
 
 
Avant le dessert, le moment tant attendu :

la proclamation des résultats.

Silence total dans la salle, les différentes équipes se regroupent et retiennent leur souffle.....
Gisèle notre présidente, fait un peu durer le plaisir ........

3ème
Vesoul

1er
charleville

2ème
sochaux

CHARLEVILLE-MEZIERES est une des plus petites équipes. ils sont venus à 2 personnes. Mais, il faut le dire, cela s’est tenu dans un mouchoir de poche entre toutes les équipes car elles étaient toutes très bonnes.

Dernière partie : un buffet de dessert mis en place pendant l’annonce des résultats.
Les plateaux de mignardises n’ont pas eu le temps de se réchauffer tout comme le Gewurztraminer qui les accompagnait. 
Cette magnifique soirée se termine vers les 23 heures, les participants nous quittent visiblement enchantés de ces retrouvailles, ceux qui ne connaissaient pas l’Alsace ont tous promis de revenir plus longtemps et surtout quand St Pierre aura terminé de vidanger, mais peut-être ne voulait-il pas trop dépayser nos amis de Normandie ???
Ce fut un moment magique de rencontre et de convivialité et tout le monde espère pouvoir se retrouver en bonne santé, l’année prochaine, à CAEN.

Nous tenons à remercier tous les participants, ceux qui nous ont si bien accompagnés dans l’organisation, en particulier Gilles ACKER et son équipe de la Maison CATTIN, le Traiteur SIMON, les membres présents du comité, sans oublier nos conjoints.

A très bientôt !
D.W.
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
Bonjour
 
Au cœur des montagnes basques, Irouléguyavec sa dizaine de domaines sur 230 hectares est aujourd'hui l'une des plus petites aires viticoles de France

Ce vignoble du bout du monde au nord du Pays basque, éparpillé dans la montagne entre les communes d'Irouléguy, de Saint-Étienne-de-Baïgorry et d'Anhaux méritent d’être découvert rien que pour la beauté des paysages et le talent des vignerons.
Ils sont les héritiers d'une riche histoire viticole remontant à l’occupation romaine. Au Moyen Âge, les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle s'arrêtaient à l’Abbaye de Roncevaux pour venir chercher force et réconfort dans ce vin déjà réputé
 
 
A l'invitation d'André (c'est lui qui nous les a ramenés du Pays Basque), trempons nos lèvres dans ces vins à forte identité
 
  • D'un beau jaune, aux arômes briochés, frais avec beaucoup d'acidité, MIGNABERRY - 2017 de la Cave d'Irouleguy (85 %G., 6 %P. Manseng  et 9 %P. Courbu) laisse en fin bouche de l'amertume, de celle du citron vert
  • D'un jaune brillant, aux odeurs de poivron vert, XURI - 2016 également de la cave d'Irouleguy (70 %G. Manseng  et 30 %P. Manseng) nous a agréablement surpris par sa fraicheur, sa souplesse, sa belle acidité et surtout ses tanins en fin de bouche certainement dû au vieillissement en fût de chêne
  • Le rosé, Kattalingorri - 2017 (60 %Tannat  et 40% Cabernet S) avec sa couleur framboise que l'on retrouve au nez, bien qu'avec une belle acidité est plus sec que ce qu'on attendait
  • Explosif ce Kattalingorri - 2015 (70 %Tannat  et 30 % Cabernet). D'un rouge cerise noire, aux arômes de fruits rouges et de cerises kirchées, il est tanique avec une attaque franche et une belle astringence
  • Noir, légèrement violacé, Domaine MOURGUY – 2016 (Tannat, Cabernet F et Cabernet S) développe en 1er nez des odeurs animales qui évoluent vers des arômes de cerises kirchées et d'orange. Il est tanique, astringent avec les notes de myrte et d'orange ; parfait pour accompagner du chevreuil
  • Avec de belles larmes, d'un rouge cerise noire et aux odeurs de sous-bois, iLARGi – 2013 du Domaine Brana (Tannat et Cabernet F) présente un bel équilibre. Tanique et astringent, il accompagnera à merveille un sauté de lapin
  • Tuilé avec des reflets noirs, le Domaine ABOTIA – 2010 de Peïo Errecart (Tannat et Cabernet) développe des arômes de mures et d'épices. En bouche, on trouve des notes de cannelle et d'épices, c'est comme du vin chaud mais froid. Ces tanins sont parfaitement intégrés. Il a été élevé en fût de chêne en système oxydatif
 
 Voilà une bien belle dégustation !
Mais au fait, vous l'ai-je dit ? André est aussi venu avec un vin mystère.
 
D'un jaune brillant, laissant glisser le long du verre de nombreuses larmes, aux arômes de zeste de citron aussi bien au nez qu'en bouche avec une belle fraicheur et une petite amertume en fin de bouche
c'est ……
Un vin du Sud-Ouest ? Oui, mais quoi ? ? ?
 
Un Jurançon sec, Grand Large de la cave de Gan, 100% Gros Manseng

GB
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
Bonjour chers amis !
 
Le mot d’ordre de notre présidente :
« quand vous visitez nos belles régions de France et même au-delà de nos frontières, ramenez du vin si vos valises ne sont pas trop pleines ! ».
Effectivement, cela nous permet de goûter des vins de régions auxquelles nous ne penserions pas.

Cette fois, Chantal profitant d’un déplacement en Auvergne et respectant les consignes, nous a rapporté de quoi goûter les vins provenant des flancs des Volcans d’Auvergne.
 
Qui l'eut cru, des vins en Auvergne ! ! !
  Comme d’habitude, un peu de géographie et d’histoire.
La région viticole d’Auvergne fait partie de ces vignobles français dont les racines puisent jusqu’à l’ère gallo-romaine. SAINT-POURCAIN en est un parfait exemple. Le vignoble de ce vin fut planté par les romains, conservé par les bénédictins, puis protégé par la famille de Bourbon dont le berceau natal ce situe à quelques encablures, dans le Bourbonnais au 19ème siècle, le Puy du Dôme était le 3ème département viticole de France.
Les vignobles d'Auvergne sont implantés sur les coteaux de la plaine de la Limagne, sur les pentes des monts d'Auvergne et sur les coteaux qui surplombent la rive gauche de l'Allier :
Le vignoble de Saint-Pourçain : sur les coteaux qui surplombent la rive gauche de l'Allier et les rives de la Sioule et de la Boulbe. Saint-Pourçain-sur-Sioule est le centre viticole de l'appellation qui comprend 19 communes de Moulins à Chantelle sur un domaine de 600 ha. Il a obtenu l'appellation AOC en 2009
Le vignoble des Côtes d' Auvergne : AOP depuis seulement 2011, il se situe sur 53 communes de Riom au nord à Issoire au sud, de part et d'autre de l'Allier, sur des coteaux de la plaine de la Limagne et sur les pentes des monts d' Auvergne, à une altitude variant entre 370 m et 480 m sur 800 ha et comptant 5 grands Crus :
- Boudes: Proche d’Issoire, c’est le cru le plus méridional, avec un climat plus sec et des pentes marquées. 45 ha sur des argiles rouges
- Chanturgue: le plus petit et le plus insolite, entouré par Clermont-Ferrand. 6 ha
- Châteaugay: A 10km au nord de Clermont-Ferrand, 64 ha : 37% de la production.
- Corent: à 20km au sud de Clermont, célèbre pour son vin rosé ; 32 ha sur de la pierre à fusil !
- Madargue: le plus septentrional, vers Riom et Châtelguyon, considéré pendant longtemps comme « le noyau d’élite » du vignoble.
Le vignoble des Côtes du Forez : sur la rive gauche de la Loire, il est planté sur les monts du Forez, à une altitude entre 400m et 600m, il couvre sur 17 communes sur un e surface de 116 h. il a obtenu l'apellation  AOC en 2000
Le vignoble de la Côte Roannaise : à l'ouest de la ville de Roanne, il s'étend sur les premiers contreforts des Monts de la Madeleine sur 210 ha.C'est la plus ancienne AOC car elle date de 1994
Avec un climat semi-continental, on y trouve essentiellement les 3 cépages :
Gamay : particulièrement adapté aux terroirs basaltiques et argilo-calcaires, c'est la colonne vertébrale du vignoble !
Pinot noir : ce cépage noble et peu productif est replanté depuis une vingtaine d'années dans le département.
Chardonnay : cépage unique en blanc, il produit des vins riches et puissants, parfois élevés en barriques pour plus de volume et de complexité.
 
 
 
   
 

 
Des vins au gout du terroir … au gout de la roche volcanique.
 
Des vins aux arômes de fruits, aux arômes de pomme comme ce Chardonnay 2017 ou de framboise pour le rosé Corent 2017, tous les 2 d'Anne Marie et Nicolas CHAMBE
 
Quant aux rouges aux couleurs cerise noire, ils sont puissants, tanique avec des notes de cerises kirchées  à l'image du D.I.Y du Domaine du Miracle ou plus rustique comme L'AKOSE 2016 d'Yvan BERNARD.


Mais que dire de la Cuvée Nicolas 2016 d'Anne Marie et Nicolas CHAMBE si ce n'est : quel beau produit !
 
 
Cela vaut bien, à l'instar de Chantal, qui nous a ramené ces vins, une ballade sur les flancs des volcans d'Auvergne
 
A très bientôt !
D.W.
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
Bonjour chers amis !
 
Ca y est, c’est les vacances. Jevous emmène en Camargue, voir déjà ce que l’on peut trouver en vins…et bien sûr, pour fêter l’arrivée des vacances autour de notre traditionnel barbecue.
 
   Comme toujours un peu d’histoire,  recherchée par notre animateur André.
 
La viticulture en Camargue, connue dès le XVème siècle autour d'Aigues-Mortes, s'est fortement développée entre la fin du XIXe et la première moitié du XXème siècle.
Son essor fut consécutif à l'apparition du phylloxera, dont les terres camarguaises furent exemptées grâce à leurs sables où l'insecte ne peut survivre à leur irrigation qui le noient. Ce type de viticulture de substitution recula devant la riziculture et laissa place à des vignobles plus adaptés en particulier en Petite Camargue.
 
Le sol est uniquement composé de sables d'origine marine et éolienne. Ils sont dépourvus d’argile et de limon. Ici, le phylloxéra n'attaque pas les ceps de vigne, car le sable, par sa structure et sa mobilité, empêche par écrasement  les formes radicicoles de descendre vers les racines. De nombreuses vignes sont plantées «franc de pied»  c'est à dire  non greffées. 
En outre, l'inondation (eaux douces du Rhône) des parcelles durant 40 à 50 jours en hiver, asphyxie le phylloxera  et  réduit les remontées de sel.
 
Profitant de cette situation exceptionnelle, le Domaine de Vassal, à Marseillan abrite le Conservatoire mondial des ressources génétiques de la vigne de l'INRA. C'est une collection unique au monde de 2250 cépages qui participe au maintien du patrimoine génétique viticole international IGP Pays-des-Bouches-du-Rhône.
 
 
 
 
  • Les vins blancs sont élaborés généralement par pressurage direct. Issus de cépages locaux et extra régionaux, - arômes floraux et des notes fraîches et aromatiques.  
  • Les vins rosés sont obtenus par pressurage direct et/ou macération pelliculaire. Les cépages grenache N, syrah N, Caladoc N, Cinsaut N, Cabernet-sauvignon N et Merlot N pour l’essentiel, souvent complétés de cépages blancs à la mise en cuve pour élaborer des vins rosés d’assemblage, ils ont une robe pâle plus ou moins soutenue, aux reflets rose franc. Au nez, sont perçus des arômes expressifs de fruits rouges ou d'agrumes. Aromatiques en bouche, ces vins ont une agréable fraîcheur.
  • Les vins rouges, le plus souvent d'assemblage, peuvent parfois être des vins de cépage (Merlot N, Cabernet N, Marselan N, Syrah N, Grenache N, ....).
 
Nous goûtons 1 blanc, 3 rosés et 2 rouges.
 
Le blanc 2017 du domaine de Beaujeu a particulièrement retenu notre attention : un vin plein de fraîcheur, très agréable au nez avec un parfum d’agrume, long en bouche avec une belle acidité.
 
Les 3 rosés (2 du domaine Beaujeu et 1 du Vignoble des embruns) ne nous ont pas marqués. Ça reste des « petits » vins pour accompagner un barbecue (pas trop raffiné, n’y mettez pas la belle côte de bœuf achetée chez votre boucher à prix d’or ou les belles côtes de gigot d’agneau).
 
Les 2 rouges ne sont pas non plus à inscrire dans les annales. Des vins plutôt alcoolisés, amers, animal.
 
En conclusion, personnellement, je ne m’attarderai pas sur les vins de Camargue au rayon de mes supermarchés ou chez mon caviste.
 
 
 
 
 
 
 
Une fois les vins de Camargue passés au crible, nous passons aux choses sérieuses,
nos conjointes et conjoints nous ont rejoints et attendent, verres à la main,
la suite des évènements …. l’apéro ! ! !

Le temps est beau, le soleil brille mais le vent se charge de déplacer tout ce que nous mettons sur les tables, à commencer par les nappes en papier.
Qu’à cela ne tienne, nous les enlevons.
Comme chaque année, que de bonnes choses à l’apéro, une sangria; les verrines de Dominique sont une décoration à elles toutes seules tant la couleur  rouge est belle mais …. Chut…Je ne sais pas si j’ai le droit de vous dire à quoi elle les a faites, mais que c’était bon, tout comme le melon à la fêta de Marie-Joelle.
Comme notre barbecue, cette année n’en est pas un car notre présidente a eu l’excellente idée que tout le monde devait en profiter, que personne ne devait se retrouver toute la soirée à cuisiner (eh oui, c’est toujours les mêmes qui s’y collent), donc,
une magnifique et excellente  paella est livrée par un traiteur.

Les desserts, l’un aussi beau que l’autre sont pris d’assaut : tartes de Danielle, gâteau au chocolat de Jean, mille feuille de Dominique.
Personne ne parle ni de ligne ni de problème de digestion et c’est très bien comme ça ! 

Comme toujours, nous passons un super moment ensemble, dans la bonne humeur, nous nous quittons en nous souhaitant de belles vacances bien reposantes et de nous retrouver en septembre pour de nouvelles aventures œnologiques.

A très bientôt les amis, prenez soin de vous ! !
Danielle.
 
 
 
______________________________________________________________________________________________________________