ACSP MULHOUSE
BP 1403 - 68071 MULHOUSE CEDEX
03.89.09.21.50
 
:    
Calendrier 2018 - 2019 des animations
18 / 09 / 2018
 Ces vins qu'on oublies dans sa cave
16 / 10 / 2018
Les vins Hongrois
15 / 11 / 2018
Soirée Beaujolais nouveau
11 / 12 / 2018
Les Grands Vins d'Italie
15 / 01 / 2019
Assemblée Générale 
22 / 01 / 2019
Champagnes Millésimés
19 / 02 / 2019
Vins des Ecoles Viticoles de France
19 / 03 / 2019
Mets et vins
16 / 04 / 2019
Vins des Coteaux Vendômois
14 / 05 / 2019
Vins Russes
11 / 06 / 2019
Grands Crus Côte de Beaune
09 / 07 / 2019
Vins de Camargue + Paella

Autres animations
20 / 10 / 2018
Challenge œnologique PSA
10 - 11 / 2018
ou
05 - 06 / 2019
Sortie dans le vignoble Allemand
ou
Œnotourisme en Champagne
01 / 2019
    Les cochonnailles d'Alsace en
    ferme  Auberge
04 / 2019
Diner Dégustation à l'Hôtel des Vosges à SEWEN

Tarif

Timbre ACS en vigueur
   - 15 € personnel et
      retraité PSA

   - 40 € personne
      extérieure


              +

une participation pour les vins dégustés et pour les frais d'animation

Activités

Activités       
- Initiation à la dégustation
- Séances de dégustation
  de vins.
- Séances
de dégustation
  mets et vins
- Sorties dans le vignoble
- Sortie restaurant
  oeno-gastronomiques.

Lieux              
Bungalow de l’ACS

Horaires       
1 fois par mois les mardis
     de 16 h 30 à 19 h 00

Contacts

Présidente :          
  Gisèle BEHREND
06 95 91 97 63
aetg.behrend@evhr.net

Trésorier :
  Paul MARTIN
06 73 61 57 72
claudepaul68@gmail.com

Secrétaire :
  Danielle WERNER
06 09 50 39 57
werner_danielle@orange.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 
Mardi 19 Mars2019
 
de 16h30 à 19h00
 
au Bungalow de l'ACSP
 
 
En passant du côté de la vallée du Loir, entre Vendôme et Montoire, Paul a remarqué de magnifiques vignes. Il s'est rentré chez un viticulteur, Patrice Colin, a gouté ses vins et a décidé de nous faire partager sa découverte.
En Blanc       
  • Pierre à Feu, 2017, 100% Chenin
  • Vieilles Vignes, 2017, 100% Chenin
               
En Rosé Gris                    
  • Gris Bodin, 2017, 100% Pineau d'Aunis
En Rouge                        
  • Vieilles Vignes, 2016, 70% Pineau d'Aunis, 20% Pinot noir, 10% Cabernet franc
En Effervescent                          
  • La Perle d'Anne Sophie, 50% Chenin, 30% Chardonnay, 20% Pineau d'Aunis

 
Prix de la séance : 5,00 €uros
 
                   
 
    
Les inscriptions sont à effectuer par téléphone ou par courriel auprès des membres du comité
 
 
 
smiley_
 
SAMEDI
13
AVRIL
2019
Diner Dégustation
 
à l'Hôtel des Vosges à SEWEN
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
Bonjour chers amis !
 
Pour cette séance du 19 février, nous voulons nous intéresser aux
 
vins des Ecoles Viticoles de France.
 
Chaque année, le lycée viticole de Rouffach organise un salon en y faisant participer d'autres écoles de France.
Notre présidente et son époux  y sont allés et bien que l’école possède son propre Domaine Viticole et sa propre cave, cette séance  porte sur les autres écoles de France. Pour le Domaine de Rouffach, nous avons prévu de nous y consacrer entièrement lors d’une autre séance.

Aujourd’hui, nous goûtons 4 vins blancs et 4 vins rouges.
Les vins blancs sont souvent légers, fruités, pas désagréables.
 
Celui qui a retenu notre attention est un Bourgogne
 le St Véran 2015 du Lycée Viticole DAVAYE
cépage : CHARDONNAY à 100%.

Pour les 4 vins rouges, nous avons été agréablement surpris …
 
Un Mâcon-DAVAYE 2015 du Lycée Viticole DAVAYE (encore eux !)
réveille nos papilles par ses notes légèrement animales, des tanins présents et une note de framboise.
 
Une Cuvée de TEMPLIERS 2014 du Lycée Viticole de LIBOURNE,
poivré avec des tanins très présents. il fait rêver ma voisine de droite, qui se voit préparer une daube avec laquelle il fera merveille.
 
Néanmoins, 2 vins retiennent particulièrement notre attention :
 
Côtes de Gascogne - Domaine de PEYRISdu Lycée viticole de RISCLE, millésime 2013,
cépage : 100% Tannât 
un beau parfum de cerises noires titille nos narines, une attaque souple en bouche avec des goûts de fruits noirs bien mûrs, un vin très équilibré, tout simplement superbe.
Bravo les élèves et leurs enseignants !
 
Bordeaux - Lalande de Pomerol, Château REAL-CAILLOU du Lycée viticole de LIBOURNE, millésime 2013 également,
cépages : 90% Merlot, 10% Cabernet franc.
Un vin suave en bouche, fruité avec une belle fraîcheur.
Magnifique en hiver, avec des plats de saison ou un gigot par exemple.
 
 
 
 
 
 

Ce fut une séance instructive, elle nous a permis de découvrir les efforts fournis autant par le corps enseignant que par les élèves, motivés par le travail de la vigne.
Au gré de vos voyages, n’hésitez pas à pousser la porte d’un lycée (en semaine, malheureusement pas le week-end, mais… nous sommes (presque) tous des retraités …), on vous montrera avec fierté le fruit de l’apprentissage et vous repartirez sûrement avec quelques bonnes bouteilles…

A très bientôt les amis !
D.W
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
Nous aussi, comme beaucoup d'entre vous, nous avons commencé l'année avec des bulles par  …    du CHAMPAGNE
Oui mais pas m'importe lequel, le fleuron des grandes maisons de champagne,
 
 
des champagnes millésimés
 
 
Comme vous le savait,    ou pas     , nous devons ce breuvage, finement effervescent, au moine dom Pérignon de l'abbaye bénédictine d’Hautvillers qui en 1670 a assemblé des raisins de crus et cépages différents et a contrôlé la prise de mousse lors de la deuxième fermentation (méthode qu'il découvre à Limoux).
 
Depuis le champagne est né, il est devenu synonyme de fête ou de célébration.
 
 
Composé de trois cépages :
  • Le pinot noir qui apporte corps et la puissance. Il donne au vin des arômes de fruits rouges
  • Le meunier, souple et fruité. Il  donne au vin de la rondeur.
  • Le chardonnay, le cépage de la finesse. Il offre des notes florales et parfois minérales aux vins.
Les champagnes sont généralement constitués de vins d’années différentes.
Mais lorsque l'année est exceptionnelle, certaines maisons ne prennent que la récolte de l’année.
 
 
Cela donne un grand champagne, un champagne millésimé
 
 
 
 
 
2013
Symphorine de Jean Milan
100% Chardonnay
Une symphonie de fines bulles et de fraicheurs.Un vrai plaisir.
A partager entre amis.

 
2013
Cordon Royal de J. Josselin
100% Pinot noir
Beurré, avec des notes de miel et d'agrumes. Une belle attaque. On sent la puissance du pinot noir
 
2008
Vintage de la Veuve Clicquot
61% Pinot Noir, 5% Meunie
et 34% Chardonnay
De belles bulles, des notes de torréfaction, de la finesse et une belle harmonie
 
 
C'est là que Gérard est arrivé avec une bouteille recouverte de papier alu, une bouteille mystère
Une robe rose saumon, de belles bulles très fines, des arômes de framboise, une belle fraicheur, une finale un peu courte par manque d'acidité
Alors, c'est quoi ? Un champagne, un crémant ou … ?
Une petite majorité penche pour un crémant
Et c'est en effet un crémant le Grand Prestige rosé de Bestheim de 2014, un pinot noir.
Ce vin a été élu meilleurs vin du monde de l'année par Capital
 
1er cru de 2004
Prestige de Charles GARDET
2/3 chardonnay, 1/3 Pinot Noir
D'un jaune doré, il renarde un peu (développe des odeurs de vins madérisés) mais l'attaque reste souple avec une belle expression vinique. C'est plus un champagne à boire au cours d'un repas
 
2006
Champagne Brut de Louis ROEDERER STARCK
2/3 Pinot noir, 1/3 chardonnay
De belles bulles, des notes de fruits blancs d et de noisette, beaucoup de caractère, minéral, une belle acidité, de la fraicheur. A boire sur des huitres ou des langoustines grillées
 
1er cru de 2006
Rosé de saignée de C. GARDET
50% Pinot Noir,
50% Pinot Meunier
Une robe rose saumon, peu de bulle, lui aussi renarde. Il a un gout de lumière, peut-être a-t-il était exposé trop longtemps sous les néons.
Jean nous a confectionné un magnifique biscuit à la mousse de framboise
Humm  … C'est bon !!!
 
De belles bulles toutes fines, qui  montent, qui  montent le long des parois du verre
Des robes jaunes translucides ou roses saumon
 
Il n'est Champagne que de la Champagne
A bientôt ... GB
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 Bonjour !
 

Savez-vous que l'Italie est aujourd'hui le leader mondial de la production viti-vinicole devant l'Espagne et la France.
Et oui …. Nous n'arrivons que 3ème
 
 
Alors, cela valait le détour.
 
Surtout  que nous nous sommes arrêtés sur de grands vins italiens
Tous de régions différentes et  de cépages typiques d'Italie

  • EDIZIONE Cinque Autoctoni – 2014        Du producteur Farnese, c'est un  assemblage de 33% Montepulciano, 7% Negro Amaro, 30% Primitivo, 25% Sangiovese et  5% Malvasia Nera avec des raisins provenant à la fois des Pouilles et des Abruzzes
  • Primitivo de Manduria, Sessantanni – 2009       De la région des Pouilles, 100% de cépage Primitivo, ce vin est produit par Feudi de San Marzano
  • BAROLO Brunate - 2008      Vin Piémontais,  100% de cépage Nebbiolo du producteur Beni di Batasiolo
  • Vigneti di Ettore - 2009      D'appellation Amarone della Valpolicella, ce vin d'Ettore Righetti est un assemblage de 50% corvina, 25% corvinone, 10% croatina, 10% rondinella et 5% oseleta
  • Esperienza n°8 - 2009      Ce Brunello di Montalcino de Rocca delle Macie est réalisé à partir de Brunello qui est variante du cépage Sangiovese
  • LUDI - 2011      Ce vin de la région du Marche est un assemblage de 50% Montepulciano, 30% Cabernet Sauvignon et 20% Merlot de la maison Velenosi
Et pour terminer
  • Sassicaia - 2012,le vin mythique de la Tenuta San Guido, un vin de marque comme dirait l'un de nos membres. Un assemblage de 85% Cabernet Sauvignon et 15% Cabernet Franc réalisé  à la manière d'un bordeaux grand cru (il ne marque que le merlot)
 
Tous avec de belles robes noires parfois légèrement tuilé, des nez fruités plus ou moins complexes et une attaque en bouche souvent puissante avec des tanins plus ou moins fondus
 
Y'a pas à dire, les italiens aussi savent faire de bons vins !
 
Ce fut une belle séance pour terminer l'année 2018 en beauté.
 
A bientôt !

GB
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
Pouvions-nous continuer à ignorer la tradition ?
Ne pas fêter
 
l'arrivée du Beaujolais nouveau ?
 
Pourquoi ? Parce que c'est un jeudi et pas un mardi ? !!!
 
Cette année on a dit NON !
 
 
D'où une soirée Beaujolais nouveau avec petites entrées mitonnées par Danielle, charcuteries et fromages.
 
 
Mais quoi choisir comme Beaujolais ?
Des vins de cavistes, travaillés comme des vins de garde à l'image de ce
Juliénas du Domaine DAVID-BEAUPIERRE
ou ce Beaujolais Village du Domaine des Nugues.
Ou des Beaujolais plus classiques aux doux noms de
Bistrot Chic,
Griottes,  
Le Père la Grolle
ou au design vous invitant à la fête.
 
 
Croyez moi pour faire la fête,  
 
Restez simple
 
choisissez, pas vraiment les 1er prix, juste le niveau au-dessus (5 - 7€).
Les trop travaillés se font attendre avant de révéler leurs secrets, avant de s'épanouir.
 
Mais franchement pour faire la fête, pas le temps !!!

 
Nous on a préféré le  Beaujolais Nouveau A& E MERLE et celui du Club des Sommeliers (qu'on a achetés  dans le petit commerce du village)
Faciles à boire, fruités, une belle tenue … s'accommodant parfaitement avec tout ce que nous avons dans l'assiette.
 
 
   Une vraie fête  
 
 
 
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
"Le beau week-end et la belle remontée …."
 
Bonjour les amis,
 
Me revoilà pour partager avec vous nos aventures œnologiques, toujours avec grand plaisir.      
               
Si vous me suivez régulièrement, vous savez que nous participons tous les ans au challenge intersites, toujours un moment de rencontre avec des collègues d’autres sites qui partagent la même passion du vin. Cette année, c’est le site de METZ-TREMERY qui a organisé la rencontre.
Comme d’habitude, Gisèle, notre présidente et Fred, son époux, n’ont pas ménagé leurs efforts pour nous concocter un beau week-end que je vais vous décrire ci-dessous. Comme d’habitude, ils n’ont rien laissé au hasard, même pas oublié de commander le beau temps !! Un soleil radieux nous a accompagnés durant ces deux jours.
 


10 membres ont répondu à l’appel, je dirai le "noyau dur" de notre belle section.
 

  • Départ à 9 heures du parking de l’ACSP d’un véhicule (6 personnes) pour une première halte pause-café à SAVERNE et retrouver les amis (4 personnes) du 2ème véhicule.
 
  • Visite de la ville, de la magnifique église "NOTRE DAME DE LA NATIVITE » du 15ème siècle, duCHATEAU DES ROHAN qui marque le centre-ville de Saverne de sa majestueuse silhouette.
De style néoclassique, son architecture reflète le goût architectural de la fin du XVIIIe siècle. Le bâtiment, dont la décoration intérieure fut interrompue par la Révolution française et jamais achevée, est aujourd’hui un lieu culturel dynamique.
  • Nous retrouvons nos véhicules respectifs pour la visite de l'Abbatiale ST PIERRE et ST PAUL de NEUVILLER-LES-SAVERNE.
Cette abbatiale représente, grâce à sa grande diversité de styles (roman, roman de transition, gothique, baroque), une des églises les plus remarquables de Basse-Alsace.
 
Toutes ces visites, organisées, comme d'habitude par Fred, l'organisateur de nos déplacements, creusent l'estomac et nous voilà en route pour PHALSBOURG pour le déjeuner
 
au restaurant LE CENTRAL
 
où chacun trouve de quoi reprendre les forces nécessaires à la soirée qui nous attend, et où nous voulons déployer toute notre énergie (et nos connaissances) pour être bien, en tout cas peut-être mieux placés dans le classement que les années précédentes...
 
La suite du trajet nous mène à HAYANGE où a lieu le challenge ; le trajet nous fait découvrir une belle région vallonnée où le temps semble un peu s'arrêter car nous sommes souvent presque seuls sur les routes, très peu de circulation.
Nous déposons nos affaires à l'hôtel et nous rendons à HAYANGE Konacker où nous sommes attendus pour 17h30 et pour entrer dans le vif du sujet.
 
 
 
 
 
LE CHALLENGE
 
Super accueil par nos amis de METZ-TREMERY dans une salle joliment décorée aux couleurs de l'automne.
Un sommelier nous présente des vins hongrois et nous fait goûter ces vins que nous connaissons un peu puisque, le hasard en a décidé ainsi, nous avions fait une séance de dégustation sur .... les vins hongrois.
Cette présentation est suivie d'un quizz d'une quinzaine de questions qui départagera les équipes.
 
Les résultats sont proclamés au milieu du repas, un repas typiquement lorrain.
Lorsque le président commence à annoncer les résultats, la pression monte même si tout se passe dans une ambiance très conviviale car nous sommes là pour nous retrouver et passer un bon moment avant tout. Comme de coutume, il commence par les derniers (8ème) ... Gisèle, c'est ça ???
Mais lorsque, à la position 4 et 3, il n'annonce toujours pas Mulhouse, nos coeurs commencent quand même, à battre un peu plus fort ....
 
Nous sommes 2èmes et rapportons donc une coupe !!!
 
Et là, merci André, notre animateur car c'est grâce à lui et un renseignement qu'il nous avait donné que nous avons fait la différence.
Que veut dire le mot puttonyos  ? Il s'agit de hottes (puttonyos) de 24 litres (22 kg environ) de grains Aszú réduits en pâte, que l'on rajoute à une unité de 136 litres de vin sec. Plus un vin a de puttonyos, meilleur il est.
      Nous rejoignons notre hôtel tard le soir, ... un peu fiers quand même   

Le retour
 
Après une nuit bien réparatrice et un bon petit déjeuner, direction NANCY où Fred nous a concocté une belle visite dont bien sûr la place Stanislas, merveilleuse avec son exposition de plantes et de décors japonais. A midi, repas au
 
Grand Café Foy, 1 Place Stanislas
 
où nous prenons un excellent repas ; je vous donne l'adresse car c'est un restaurant à recommander.
 
Maintenant que nous avons repris des forces, nous entamons la dernière partie de notre voyage :
le plan incliné de SAINT LOUIS ARZWILLER.
Ascenseur à bateaux de type transversal unique en son genre en Europe, le plan incliné remplace 17 écluses et offre une sensation unique. Il s'agit d'un chariot bac au gabarit d'une écluse classique (41,50 m X 5,50m) qui se déplace sur une pente d'une inclinaison de 41%. Le dénivelé de 44,55 m est franchi en 4 minutes seulement, et ceci pratiquement sans énergie car on utilise le poids de l'eau et des contrepoids.
Les dimensions de l'ensemble sont gigantesques, le contraste est saisissant lorsqu'on observe la manœuvre se déroulant sans bruit, sans secousse, tout en douceur !
Cet ouvrage fut construit afin de permettre aux péniches de franchir ce dénivelé et de faire l'économie d'une journée de navigation entre Strasbourg et Paris. Malheureusement le trafic marchand a fortement baissé au cours des 20 dernières années. Mais le tourisme fluvial est en plein essor : plus de 10 000 bateaux de plaisance empruntent le plan incliné chaque année.
Le circuit en vedette nous permet d'emprunter le plan incliné, d'effectuer une promenade sur le canal  jusqu'à l'entrée de l'ancien canal supprimé par la construction de l'ouvrage, et de revenir au point de départ. Toujours très intéressant de découvrir ou redécouvrir cet ouvrage unique.
 
Merci à notre présidente Gisèle qui fait toutes les recherches, nous déniche de bons petits restaurants, bons petits hôtels, s’occupe des réservations, de notre bien-être.
Un grand merci à Fred, son mari et notre guide,  qui nous concocte un parcours touristique avec toujours de belles découvertes et fait le chauffeur durant tout le week-end.
Merci à vous deux !
 
A très bientôt les amis !
 
D.W

 
 
 
 
 
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
Bonjour chers amis !
 
Voilà, à peine rentrés de vacances, nous repartons en voyage, je vous emmène dans un beau pays, la HONGRIE, afin de goûter ses vins.
 
Le vignoble hongrois représente 60 à 80 000 ha avec une production de 2,6 à 3 millions d’hl, 11ème rang mondial, dont 50% en vin de table. Il faut savoir que les hongrois sont de grands consommateurs de vins, selon les sources, 22 ou 34 litres par habitant !
 
Le vignoble compte 300 cépages et variétés, dont 90 cépages significatifs, 70% de raisin de cuve blanc, environ 30% de raisin de cuve rouge.
Je vous donne ci-dessous les noms de quelques-uns de ces cépages, pour votre info et vous permettre de vous essayer à la prononciation.
 
Pour les rouges :
Le Kékfrankos (vins légers ou corsés selon la région - Eger),
Le Kadarka (très répandu en Hongrie),
Le Kékoporto (d’une robe pourpre),
Le Kékburgundi (vin : Grand Bourgogne),
 
Pour les blancs :
Le Furmint (servant à l’élaboration du fameux Tokay),
Le Harslevelu (le second cépage du Tokay),
Le Zeusz (blanc doux aromatique),
Le Tramini (Gewürztraminer),
Le Leànyka (un vin sec aromatique),
Le Szürkebarat (variante du Pinot Gris),
L’Olaszrizling (Riesling italico),
Le Kéknyelu (aromatique)

 
Bien sûr chers amis, un seul vin n’est inconnu de personne lorsqu’on évoque la Hongrie, le fameux Tokay. Produit dans la région viticole TOKAY-HEGYALY, région viticole unique, terres volcaniques situées au Nord-Est du pays, le long de la frontière avec la Slovaquie. Le paysage culturel historique de la région viticole de Tokay a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2002 Surface de production : entre 6 et 7000ha.
L’appellation TOKAJI a vu le jour par décret royal en 1737, elle était limitée à 24 communes listées avec précision et tout coupage était interdit.
 
Bien sûr chers amis, un seul vin n’est inconnu de personne lorsqu’on évoque la Hongrie, le fameux Tokay. Produit dans la région viticole TOKAY-HEGYALY, région viticole unique, terres volcaniques situées au Nord-Est du pays, le long de la frontière avec la Slovaquie. Le paysage culturel historique de la région viticole de Tokay a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2002 Surface de production : entre 6 et 7000ha.
L’appellation TOKAJI a vu le jour par décret royal en 1737, elle était limitée à 24 communes listées avec précision et tout coupage était interdit.
Si la double vinifaction est l’originalité du TOKAJ qui le démarque de tous les autres liquoreux du monde, d’autres particularités méritent d’être soulignées.
On utilise un vin sec constitué des cépages Furmint et Hàrslevelü dans des proportions déterminées et des grains de raisins desséchés par le botrytis en quantités variables pour l’élaboration du vin de Tokaj Aszú.
Le processus d’élaboration du Tokaji Aszu consiste à ajouter, de 3 à 6 hottes (puttonyos) de 24 litres (22 kg environ) de grains Aszú réduits en pâte, à une unité de 136 litres de vin sec.
Après une macération de 24 à 36 heures, le mélange brut est décanté, filtré et mis en tonneau, afin de poursuivre ses fermentations qui peuvent durer plusieurs mois.
Par exemple, un Tokaj Aszu 4 Puttonyos correspond donc à un ajout de quatre hottes, 4 x 22 kg soit 88 Kg de grains Aszú mélangés à 136 litres de vin sec, ce qui nous donnera un vin ayant 90 à 120 grammes de sucre de raisin résiduel au litre. Mention que l’on retrouvera sur l’étiquette de la bouteille.
  • Evolution du vin
Les vins Aszú vont séjourner de longues années en tonneau, au moins 3 ans mais souvent plus, dans des caves spécifiques à la région.
Ces caves sont pour la plupart vieilles de 7 à 8 siècles, d’une largeur de 2 à 3 mètres et d’une hauteur de 2 mètres environ.
Elles sont sous terre entre 15 à 20 mètres et l’hygrométrie relative est de 90% pour une température invariable de 11°C, et grâce à d’intimes échanges « oxydo-réductifs », ces vins vont développer un bouquet inimitable.
  • Mise en bouteilles
Une fois embouteillé, le Tokaj Aszú va poursuivre une lente maturation à l’abri de l’oxygène, et il développera ses qualités inimitables.
Plus le Tokaji Aszu comprend de puttonyos, plus il accroît son potentiel de garde.
 
Lors de notre dégustation, nous avons goûté 9 vins différents, 3 blancs, 4 rouges et 2 TOKAY.
 
Je ne vais pas m’attarder sur les 7 premiers vins, qu’ils soient blancs ou rouges, aucun n’a vraiment retenu notre attention. Il faut savoir que l’essentiel du volume exporté sont des vins de faible qualité, en vrac… Et nous en avons eu la preuve : des vins souvent trop sucrés ou, au contraire, trop acides, verts, trop astringents.
 
Par contre, nous avons eu le plaisir et j’insiste sur le terme, de pouvoir goûter 2 TOKAY de 1983, 3 puttonyos pour l’un, 5 puttonyos pour l’autre (l’un offert par Michel, l’autre par Jean-Pierre) : de couleur cognac, brun légèrement verdâtre, des parfums de noix au premier nez et en bouche, une explosion de saveurs noix vertes, whisky avec une légère acidité en fin de bouche, un poème ! Et, cerise sur le gâteau, nous avons remarqué la différence entre celui qui contenait 3 puttonyos et l’autre 5 puttonyos : si tous les 2 étaient tout simplement superbes (35 ans !!) le deuxième était plus fin, plus doux que le premier mais pour les deux, les amis, une merveilleuse découverte.
 
Voilà pour ce voyage en Hongrie et si une escapade vous emmène au bord du lac BALATON, n’hésitez pas à goûter les vins blancs et mousseux, cultivés sur un sol sablonneux.
 
A très bientôt les amis !
 
D.W
 
______________________________________________________________________________________________________________