ACSP MULHOUSE
BP 1403 - 68071 MULHOUSE CEDEX
03.89.09.21.50
 
 

Tarif

Timbre ACS en vigueur
   - 20 € personnel et retraité PSA

   - 45 € personne extérieure
              +
une participation pour les vins dégustés et les frais d'animation

:    
Calendrier 2019 des animations
15 / 01 / 2019Assemblée Générale 
22 / 01 / 2019Champagnes Millésimés
19 / 02 / 2019Vins des Ecoles Viticoles de France
19 / 03 / 2019Mets et vins
16 / 04 / 2019
Vins des Coteaux Vendômois
14 / 05 / 2019
Vins Russes
11 / 06 / 2019
Grands Crus Côte de Beaune
09 / 07 / 2019
Vins de Camargue + Paella
17 / 09 / 2019
Sur les flancs des Volcans :
les vins d'Auvergne
15 / 10 / 2019
Vins et Champignons
12 / 11 / 2019
Les vins de Lombardie
10 / 12 / 2019
Les Côtes de Nuits

Autres animations
04 / 2019Diner Dégustation à l'Hôtel des Vosges à SEWEN
20 / 10 / 2018
Challenge œnologique PSA
10 - 11 / 2019
Sortie dans le vignoble Allemand
ou Œnotourisme en Champagne
11 / 2019
Les cochonnailles d'Alsace en ferme  Auberge

Activités

Activités       
- Séances de dégustation de vins.
- Séances
de dégustation mets et vins
- Sorties dans le vignoble
- Sortie restaurant oeno-gastronomiques.

Lieux              
Bungalow de l’ACS

Horaires       
Les mardis 1 fois par mois
     de 16 h 30 à 19 h 00

 

Contacts

Présidente :          
  Gisèle BEHREND     Tél :
06 95 91 97 63 
Trésorier :
  Paul MARTIN            Tél :
06 73 61 57 72

Secrétaire :
  Danielle WERNER   Tél :
06 09 50 39 57
mail : werner_danielle@orange.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
MARDI
15
OCTOBRE
2019
Champignon et vin
aux bungalow de ACSP
de 16h30 à 19h00
smiley_
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
 
Bonjour chers amis !
 
Ca y est, c’est les vacances. Jevous emmène en Camargue, voir déjà ce que l’on peut trouver en vins…et bien sûr, pour fêter l’arrivée des vacances autour de notre traditionnel barbecue.
 
   Comme toujours un peu d’histoire,  recherchée par notre animateur André.
 
La viticulture en Camargue, connue dès le XVème siècle autour d'Aigues-Mortes, s'est fortement développée entre la fin du XIXe et la première moitié du XXème siècle.
Son essor fut consécutif à l'apparition du phylloxera, dont les terres camarguaises furent exemptées grâce à leurs sables où l'insecte ne peut survivre à leur irrigation qui le noient. Ce type de viticulture de substitution recula devant la riziculture et laissa place à des vignobles plus adaptés en particulier en Petite Camargue.
 
Le sol est uniquement composé de sables d'origine marine et éolienne. Ils sont dépourvus d’argile et de limon. Ici, le phylloxéra n'attaque pas les ceps de vigne, car le sable, par sa structure et sa mobilité, empêche par écrasement  les formes radicicoles de descendre vers les racines. De nombreuses vignes sont plantées «franc de pied»  c'est à dire  non greffées. 
En outre, l'inondation (eaux douces du Rhône) des parcelles durant 40 à 50 jours en hiver, asphyxie le phylloxera  et  réduit les remontées de sel.
 
Profitant de cette situation exceptionnelle, le Domaine de Vassal, à Marseillan abrite le Conservatoire mondial des ressources génétiques de la vigne de l'INRA. C'est une collection unique au monde de 2250 cépages qui participe au maintien du patrimoine génétique viticole international IGP Pays-des-Bouches-du-Rhône.
 
 
 
 
  • Les vins blancs sont élaborés généralement par pressurage direct. Issus de cépages locaux et extra régionaux, - arômes floraux et des notes fraîches et aromatiques.  
  • Les vins rosés sont obtenus par pressurage direct et/ou macération pelliculaire. Les cépages grenache N, syrah N, Caladoc N, Cinsaut N, Cabernet-sauvignon N et Merlot N pour l’essentiel, souvent complétés de cépages blancs à la mise en cuve pour élaborer des vins rosés d’assemblage, ils ont une robe pâle plus ou moins soutenue, aux reflets rose franc. Au nez, sont perçus des arômes expressifs de fruits rouges ou d'agrumes. Aromatiques en bouche, ces vins ont une agréable fraîcheur.
  • Les vins rouges, le plus souvent d'assemblage, peuvent parfois être des vins de cépage (Merlot N, Cabernet N, Marselan N, Syrah N, Grenache N, ....).
 
Nous goûtons 1 blanc, 3 rosés et 2 rouges.
 
Le blanc 2017 du domaine de Beaujeu a particulièrement retenu notre attention : un vin plein de fraîcheur, très agréable au nez avec un parfum d’agrume, long en bouche avec une belle acidité.
 
Les 3 rosés (2 du domaine Beaujeu et 1 du Vignoble des embruns) ne nous ont pas marqués. Ça reste des « petits » vins pour accompagner un barbecue (pas trop raffiné, n’y mettez pas la belle côte de bœuf achetée chez votre boucher à prix d’or ou les belles côtes de gigot d’agneau).
 
Les 2 rouges ne sont pas non plus à inscrire dans les annales. Des vins plutôt alcoolisés, amers, animal.
 
En conclusion, personnellement, je ne m’attarderai pas sur les vins de Camargue au rayon de mes supermarchés ou chez mon caviste.
 
 
 
 
 
 
 
Une fois les vins de Camargue passés au crible, nous passons aux choses sérieuses,
nos conjointes et conjoints nous ont rejoints et attendent, verres à la main,
la suite des évènements …. l’apéro ! ! !

Le temps est beau, le soleil brille mais le vent se charge de déplacer tout ce que nous mettons sur les tables, à commencer par les nappes en papier.
Qu’à cela ne tienne, nous les enlevons.
Comme chaque année, que de bonnes choses à l’apéro, une sangria; les verrines de Dominique sont une décoration à elles toutes seules tant la couleur  rouge est belle mais …. Chut…Je ne sais pas si j’ai le droit de vous dire à quoi elle les a faites, mais que c’était bon, tout comme le melon à la fêta de Marie-Joelle.
Comme notre barbecue, cette année n’en est pas un car notre présidente a eu l’excellente idée que tout le monde devait en profiter, que personne ne devait se retrouver toute la soirée à cuisiner (eh oui, c’est toujours les mêmes qui s’y collent), donc,
une magnifique et excellente  paella est livrée par un traiteur.

Les desserts, l’un aussi beau que l’autre sont pris d’assaut : tartes de Danielle, gâteau au chocolat de Jean, mille feuille de Dominique.
Personne ne parle ni de ligne ni de problème de digestion et c’est très bien comme ça ! 

Comme toujours, nous passons un super moment ensemble, dans la bonne humeur, nous nous quittons en nous souhaitant de belles vacances bien reposantes et de nous retrouver en septembre pour de nouvelles aventures œnologiques.

A très bientôt les amis, prenez soin de vous ! !
Danielle.
 
 
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
 Bonjour chers amis !
 
Ca y est, je vous emmène de nouveau en voyage, enfin, je suis un peu prétentieuse quand je dis "je", car c’est grâce à notre présidente Gisèle et son époux que nous devons cette séance sur les vins russes. Lors de leur séjour dans ce pays pas très connu sur le plan œnologique, ils n’ont pas oublié de rapporter quelques bouteilles nous permettant de nous faire une idée sur ce qu’ils savent faire en vin,  la Russie étant plutôt connue pour sa vodka.
 
 Avant de vous parler de notre dégustation, un peu de géographie et d’histoire :
 
La viticulture en Russie est concentrée dans le Caucase du Nord et dans la péninsule de Crimée où sont réunies les conditions naturelles les plus favorables.
La vigne est cultivée dans le kraï de Krasnodar, le kraï de Stavropol et l'oblast de Rostov ainsi que dans la république semi-autonome du Daghestan et en Crimée.
Dans les années 1990, le vignoble a subi une baisse importante de sa production due à la politique économique et fiscale. Depuis le début du XXIe siècle, des spécialistes français venus du Bordelais, de la Champagne et de la vallée du Rhône ont relancé la viticulture russe.
 
Nous avons goûté 3 vins blancs et 3 vins rouges.


Pour les blancs :
 
  • Un blanc sec TERRA PETRA– Kraï de KRASNODAR 2017 :
La couleur est belle, le 1er nez est fruité mais en bouche, le sirop de bouillon blanc prend le dessus … Pas terrible !

  •  Un muscat de CRIMEE БУХТА ΩМЕГА – produit par VALERY ZACHARIN 2016 :
LA surprise ! Un beau jaune prononcé,  brillant, très fruité au nez. Un bel équilibre sucré/acide, belle fraîcheur, un vin très agréable en apéro

  • Un aligoté, Chardonnay et Pinot Gris ЭЕМЛИ ЮГА Terres du Sud produit par le Château du GRAND VOSTOCK, appellation KOUBAN également de la région de KRASNODAR.
Une belle fraîcheur en bouche, minéral au nez, un vin intéressant, notamment avec un plat de poisson.


 
 
 
 
Pour les rouges :
  • Un Chardonnay, Pinot Gris et Krasnostop (cépage local russe) ЭЕМЛИ ЮГА TERRE DU SUD, produit également par le Château du GRAND VOSTOCK, appellation KOUBAN également de la région de KRASNODAR.
Visuellement, un vin foncé, noir, épais, au nez, une odeur de fumé, d’écurie, de cendrier. Gustativement, un vin très astringent, rustique, tout simplement "Le gros rouge qui tache". Aucun intérêt !!

  • MATARCHA, vin de table mi-sucré (cépage non défini), de la Péninsule de Taman, toujours de la région du KRASNODAR.
Bon les amis, on avait le choix, selon l’imagination de chacun : au nez, colle, vernis à ongle, vinaigre. En bouche, la confirmation : du vinaigre balsamique dilué !

  • SOFIA– ANAPA VALLEY, encore de la région du KRASNODAR, 2014.
Rien qu’au visuel, un vin d’une belle couleur foncée, brillant et des larmes ! Au premier nez, le poivron vert (cépage Merlot et Cabernet franc). En bouche, une belle approche poivre/poivron, un vin bien vinifié, très agréable et bien équilibré.
Un vin à comparer à notre St Emilion !!

La viticulture a été longtemps négligée par les Soviétiques et même menacée de disparition pendant la campagne anti-alcool de Gorbatchev il y a 25 ans, mais elle redémarre pas à pas depuis 2000. Avec une législation qui ne détermine ni la qualité du vin ni les zones géographiques, mais avec un grand enthousiasme et la passion de quelques-uns, le vignoble russe entend faire parler de lui.
 
Bon les amis, je pense sincèrement que la Russie aura besoin de beaucoup de temps et de travail pour que ses vins fassent parler d’eux.
Merci Gisèle et Fred de nous avoir permis de connaître des vins introuvables chez nous mais qui ont surtout le mérite de nous faire apprécier encore plus ce que nous avons au plus près.
 
A bientôt les amis, pour découvrir les vins d’un autre pays pas très connu sur le plan œnologique.
DW


 
 
______________________________________________________________________________________________________________
 
Bonjour chers amis !
 
 
Samedi 13 avril 2019, c’est notre sortie annuelle au restaurant pour une dégustation " Mets et Vins".
 
Vous tous chers amis qui avez l’habitude de me suivre pour nos aventures œnologiques et gastronomiques, vous savez que nous sommes toujours à la recherche d’originalités.
 
Cette fois-ci, notre trésorier a eu l’idée d’une
dégustation de Poissons et Fruits de Mer, en 6 plats, accompagnés de vins du monde …
 
Eh oui les amis, il faut voir un peu ce que les autres pays savent faire …
Bon, pour la partie "mets", ceux qui n’aiment pas le poisson ont dû passer leur chemin, raison pour laquelle j’étais personnellement privé de ma moitié (le mot poisson à  lui tout seul le fait fuir) mais un très bon ami a endossé le rôle de remplaçant… et en plus, il était enchanté par cette belle découverte que je vais partager avec vous.
 
Pour celà, Paul, en fin connaisseur, nous recommande le restaurant « Hôtel des Vosges »

 
Bonjour chers amis !
 
 
Samedi 13 avril 2019, c’est notre sortie annuelle au restaurant pour une dégustation " Mets et Vins".
 
Vous tous chers amis qui avez l’habitude de me suivre pour nos aventures œnologiques et gastronomiques, vous savez que nous sommes toujours à la recherche d’originalités.
 
Cette fois-ci, notre trésorier a eu l’idée d’une
dégustation de Poissons et Fruits de Mer, en 6 plats, accompagnés de vins du monde …
 
Eh oui les amis, il faut voir un peu ce que les autres pays savent faire …
Bon, pour la partie "mets", ceux qui n’aiment pas le poisson ont dû passer leur chemin, raison pour laquelle j’étais personnellement privé de ma moitié (le mot poisson à  lui tout seul le fait fuir) mais un très bon ami a endossé le rôle de remplaçant… et en plus, il était enchanté par cette belle découverte que je vais partager avec vous.
 
Pour celà, Paul, en fin connaisseur, nous recommande le restaurant « Hôtel des Vosges »

 
 

         
 
 
 Je vous présente, dans l’ordre de dégustation, les vins et les plats qui ont ravis nos papilles.
 
Saveurs marines en mise en bouche
PORTUGAL :   Docil 2018   –   Nieport 
       Région : Vinho Verde               Cépage : 100 % Loureiro
Jolies notes florales et d’agrumes. Belle élégance et légèreté, vivant, aromatique et rafraichissant, bel équilibre, un vin parfait pour l’apéritif.
 
Trilogie de soupes
ESPAGNE :   Ab Libitum 2018   –   Juan Carlos Sancha
Région : Rioja Alta               Cépage : 100 % Tempranillo Blanco
Au nez, l’amande, les céréales et les fleurs blanches sont présentes. En bouche, un vin équilibré, d’une belle fraîcheur, sauf que, la soupe du milieu était à base d’huîtres, et là, l’accord : une fausse note totale, beaucoup de grimaces autour de la table. Pour les 2 autres soupes, l’accord est bon sauf qu’il faut avoir l’habitude de boire du vin avec la soupe....
 
Carpaccio de thon et déclinaison d’asperges
NOUVELLE ZELANDE :   Sauvignon Blanc 2016   –   Dog Point
Région : MARLBOROUGH               Cépage : 100 % Sauvignon blanc  
Au nez, agrume à dominante citronnée et fruit tropicaux. En bouche, le gras des arômes riches et complexes avec une belle acidité et une minéralité prononcée. Un accord parfait avec le thon au goût relativement prononcé.
 
Saumon confit tiède, billes aux saveurs du jardin
et jus corsé
ARGENTINE :   La Primera Ravancha 2017
Région : MENDOZA               Cépage : 100 % Chenin Blanc
Au nez, des notes d’abricot, pêche et miel. En bouche, un bel équilibre entre acidité et arômes. Encore une belle découverte et un accord parfait avec le saumon.
 
Bar rôti, mousseline de charlotte fumée, fèves croquantes
et fenouil caramélisé
AUSTRALIE :   The Olive Grove 2016   –   d’Arenberg
Région : Adelaide Hills/Mclaren Vale         Cépage : 100 % Chardonnay
Un vin élégant aux arômes de pêches blanches et de fruit jaune à noyau avec des notes beurrées et grillées qui s’accordent à merveille avec la mousseline fumée et le fenouil caramélisé.
 
Revisite exotique de l’Ile flottante
CHILI :   Late Harvest 2017   –   Tarapace
Région : MAIPO               Cépage : Sauvignon blanc/Gewurtztraminer
Lorsqu’on sert un vin au dessert, personnellement j’ai toujours une hantise : ne serait-il pas trop sucré ? Eh bien, non ! Le nez est très fruité avec des notes de fleurs, de groseilles, d’abricot, de poire ainsi qu’une touche de miel. Il a une touche d’acidité bien équilibrée, juste ce qu’il faut pour être servi avec un dessert. Très belle découverte !
 
Et pour le dessert, un bravo particulier au cuisinier, une assiette... je dirai presque une oeuvre d’art !!!
 
Une fois de plus et je me répète sûrement, un bon vin est meilleur bien accompagné et, à l’inverse, un bon plat accompagné d’un bon vin l’est aussi.
 
Si la table et les vins furent une nouvelle découverte (oui, oui, les pays lointains font de très bons vins aussi !!!) ce fut, comme toujours, un moment de convivialité, avec beaucoup de chaleur dans nos coeurs car dehors, nous n’avons pas traîné à rejoindre nos véhicules, cette fois sans marche digestive habituelle.
 
A très bientôt les amis pour de nouvelles aventures !
 
D.W
 
 

 

______________________________________________________________________________________________________________
 
Vendôme !!!
 
Vous connaissez ?
 
... Oui, c'est ça … les Comtes et Ducs de Vendôme (Bouchard le Vénérable, Geoffroy Martel),  Henri  IV  ...  Non, ça vous dit rien ? !!!
 
A moins que …  vous ne vous souveniez de notre voyage à Rennes pour le challenge Œnologie de 2016 et notre halte à Vendôme, sur le Loir,  ses magnifiques ruelles,  ses ponts, ses façades ….
 
Mais ce n'est pas pour cela que je vous parle de Vendôme
 
 
Saviez-vous que sur les coteaux vendômois, on fait du vin ?
 
Non !!!
Nous, on vient de le découvrir
 
Les coteaux Vendômois, c'est  124 ha de vignes, 37 vignerons.
 
Bon, c'est peu comparer à l'Alsace mais ça a le mérite d'exister et ça nous a permis de faire une séance de dégustation originale.
 
  Que dire des vins ?
Surprenant !!!  Avec une acidité très marquée.
Des arômes très marqués de pommes pour les blancs (du Chenin avec parfois jusqu’à 20% de Chardonnay) et les gris (Pineau d’Aunis)
Une  couleur violine, des arômes de cerises noires, très taniques aux notes de poivre et de poivrons tels sont les rouges (Pineau d’Aunis pouvant être complété par Cabernet Franc, Pinot Noir et Gamay)
 
André nous dévoile le mystère

C'est un vin d'Afrique du Sud, un Chapomba 2017 de Marianne Wine Estate
Chapomba veut dire puissant en Zoulou
Et c'est vrai qu'il offre une belle puissance aromatique.
Mais l'intérêt de cette cuvée, c'est son cépage, le fameux pinotage, si difficile quand il est seul.

Belle surprise
 
 
Certes une découverte mais pas de quoi courir jusqu'à Vendôme pour acheter  des vins des Coteaux Vendômois


 Puis André nous sort une bouteille mystère
 
  Comme d'habitude tout le monde a essayé de trouver !!!
 
             Couleur rouge grenat
 
              Des notes animales
                
              Des arômes de garrigue, d'herbe sèche

  En bouche : du fruit rouge avec des notes anisés,
                            tanique avec une légère sucrosité
 
Voilà une analyse organoleptique rondement menée
 
                Oui mais au fait c'est quoi comme vin ?  Euh ! ….  ?
 
Peut-être … ou alors … certainement un étranger …
 
 
André nous dévoile le mystère
 
C'est un vin d'Afrique du Sud, un Chapomba 2017 de Marianne Wine Estate
Chapomba veut dire puissant en Zoulou et c'est vrai qu'il offre une belle puissance aromatique.
 
Mais l'intérêt de cette cuvée, c'est son cépage, le fameux pinotage, si difficile quand il est seul.
 
Belle surprise
A bientôt ... GB
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
Bonjour chers amis !
 
Pour cette séance du 19 février, nous voulons nous intéresser aux
 
vins des Ecoles Viticoles de France.
 
Chaque année, le lycée viticole de Rouffach organise un salon en y faisant participer d'autres écoles de France.
Notre présidente et son époux  y sont allés et bien que l’école possède son propre Domaine Viticole et sa propre cave, cette séance  porte sur les autres écoles de France. Pour le Domaine de Rouffach, nous avons prévu de nous y consacrer entièrement lors d’une autre séance.

Aujourd’hui, nous goûtons 4 vins blancs et 4 vins rouges.
Les vins blancs sont souvent légers, fruités, pas désagréables.
 
Celui qui a retenu notre attention est un Bourgogne
 le St Véran 2015 du Lycée Viticole DAVAYE
cépage : CHARDONNAY à 100%.

Pour les 4 vins rouges, nous avons été agréablement surpris …
 
Un Mâcon-DAVAYE 2015 du Lycée Viticole DAVAYE (encore eux !)
réveille nos papilles par ses notes légèrement animales, des tanins présents et une note de framboise.
 
Une Cuvée de TEMPLIERS 2014 du Lycée Viticole de LIBOURNE,
poivré avec des tanins très présents. il fait rêver ma voisine de droite, qui se voit préparer une daube avec laquelle il fera merveille.
 
Néanmoins, 2 vins retiennent particulièrement notre attention :
 
Côtes de Gascogne - Domaine de PEYRISdu Lycée viticole de RISCLE, millésime 2013,
cépage : 100% Tannât 
un beau parfum de cerises noires titille nos narines, une attaque souple en bouche avec des goûts de fruits noirs bien mûrs, un vin très équilibré, tout simplement superbe.
Bravo les élèves et leurs enseignants !
 
Bordeaux - Lalande de Pomerol, Château REAL-CAILLOU du Lycée viticole de LIBOURNE, millésime 2013 également,
cépages : 90% Merlot, 10% Cabernet franc.
Un vin suave en bouche, fruité avec une belle fraîcheur.
Magnifique en hiver, avec des plats de saison ou un gigot par exemple.
 
 
 
 
 
 

Ce fut une séance instructive, elle nous a permis de découvrir les efforts fournis autant par le corps enseignant que par les élèves, motivés par le travail de la vigne.
Au gré de vos voyages, n’hésitez pas à pousser la porte d’un lycée (en semaine, malheureusement pas le week-end, mais… nous sommes (presque) tous des retraités …), on vous montrera avec fierté le fruit de l’apprentissage et vous repartirez sûrement avec quelques bonnes bouteilles…

A très bientôt les amis !
D.W
______________________________________________________________________________________________________________
 
 
 
Nous aussi, comme beaucoup d'entre vous, nous avons commencé l'année avec des bulles par  …    du CHAMPAGNE
Oui mais pas m'importe lequel, le fleuron des grandes maisons de champagne,
 
 
des champagnes millésimés
 
 
Comme vous le savait,    ou pas     , nous devons ce breuvage, finement effervescent, au moine dom Pérignon de l'abbaye bénédictine d’Hautvillers qui en 1670 a assemblé des raisins de crus et cépages différents et a contrôlé la prise de mousse lors de la deuxième fermentation (méthode qu'il découvre à Limoux).
 
Depuis le champagne est né, il est devenu synonyme de fête ou de célébration.
 
 
Composé de trois cépages :
  • Le pinot noir qui apporte corps et la puissance. Il donne au vin des arômes de fruits rouges
  • Le meunier, souple et fruité. Il  donne au vin de la rondeur.
  • Le chardonnay, le cépage de la finesse. Il offre des notes florales et parfois minérales aux vins.
Les champagnes sont généralement constitués de vins d’années différentes.
Mais lorsque l'année est exceptionnelle, certaines maisons ne prennent que la récolte de l’année.
 
 
Cela donne un grand champagne, un champagne millésimé
 
 
 
 
 
2013
Symphorine de Jean Milan
100% Chardonnay
Une symphonie de fines bulles et de fraicheurs.Un vrai plaisir.
A partager entre amis.

 
2013
Cordon Royal de J. Josselin
100% Pinot noir
Beurré, avec des notes de miel et d'agrumes. Une belle attaque. On sent la puissance du pinot noir
 
2008
Vintage de la Veuve Clicquot
61% Pinot Noir, 5% Meunie
et 34% Chardonnay
De belles bulles, des notes de torréfaction, de la finesse et une belle harmonie
 
 
C'est là que Gérard est arrivé avec une bouteille recouverte de papier alu, une bouteille mystère
Une robe rose saumon, de belles bulles très fines, des arômes de framboise, une belle fraicheur, une finale un peu courte par manque d'acidité
Alors, c'est quoi ? Un champagne, un crémant ou … ?
Une petite majorité penche pour un crémant
Et c'est en effet un crémant le Grand Prestige rosé de Bestheim de 2014, un pinot noir.
Ce vin a été élu meilleurs vin du monde de l'année par Capital
 
1er cru de 2004
Prestige de Charles GARDET
2/3 chardonnay, 1/3 Pinot Noir
D'un jaune doré, il renarde un peu (développe des odeurs de vins madérisés) mais l'attaque reste souple avec une belle expression vinique. C'est plus un champagne à boire au cours d'un repas
 
2006
Champagne Brut de Louis ROEDERER STARCK
2/3 Pinot noir, 1/3 chardonnay
De belles bulles, des notes de fruits blancs d et de noisette, beaucoup de caractère, minéral, une belle acidité, de la fraicheur. A boire sur des huitres ou des langoustines grillées
 
1er cru de 2006
Rosé de saignée de C. GARDET
50% Pinot Noir,
50% Pinot Meunier
Une robe rose saumon, peu de bulle, lui aussi renarde. Il a un gout de lumière, peut-être a-t-il était exposé trop longtemps sous les néons.
Jean nous a confectionné un magnifique biscuit à la mousse de framboise
Humm  … C'est bon !!!
 
De belles bulles toutes fines, qui  montent, qui  montent le long des parois du verre
Des robes jaunes translucides ou roses saumon
 
Il n'est Champagne que de la Champagne
A bientôt ... GB
 
______________________________________________________________________________________________________________